La Chorba : 20 ans d’histoire

La Chorba, née d’une prise de conscience
Plusieurs bénévoles d’une association se sont réunis l’hiver 1997 car ils souhaitaient apporter une aide alimentaire aux plus démunis quelle que soit leur origine pendant toute l’année. Une aide alimentaire car une des premières souffrances de la grande précarité est de ne pas pouvoir manger à sa faim. Quelle que soit leur origine car il n’y a pas de distinction dans la précarité. Pendant toute l’année car il n’y a pas de saison pour souffrir de la faim.
La persévérance des fondateurs
Lorsque les fondateurs de La Chorba se sont assemblés en janvier 1998, ils n’avaient ni local ni moyens. Rapidement, les bénévoles ont pu utiliser un local dans la Maison des Ensembles rue d’Aligre à Paris, dans le 12e arrondissement. Ils se sont alors tournés vers les commerçants du marché d’Aligre qui leur ont fourni leurs invendus. La lutte contre le gaspillage a ainsi permis à La Chorba d’agir dès sa naissance.
La Chorba partie de rien, et grâce à la lutte contre le gaspillage
Lorsque la distribution de repas chauds de La Chorba a démarré en 1998, les fondateurs se sont donné 100 jours pour savoir si leur action fonctionnerait. Rapidement, il y a eu plus de 100 bénéficiaires. Faisant face à une demande croissante de la part des bénéficiaires, les bénévoles ont choisi de poursuivre leur action. Ils ont ainsi déposé les statuts de l’association le 23 juillet 1998, nommant directeur Khater Yenbou. Celui-ci est toujours directeur 20 ans plus tard et a été moteur du développement de La Chorba.

Une évolution permanente : de l’aide d’urgence à l’insertion de long terme

À ses débuts en 1998, La Chorba était une association uniquement bénévole et ne faisait que de la distribution de repas chauds dans la rue à la Gare d’Austerlitz. Cette distribution était principalement tournée vers la grande exclusion. C’est au cours d’une de ces distributions que les bénévoles ont rencontré ceux de l’association « Coup de pouce aux sans abris », et les deux associations sont restées très proches. 
Les bénévoles et les salariés se sont vite rendu compte que la distribution de repas chauds ne suffisait pas à améliorer la vie des plus démunis à long terme. Ils ont donc commencé à distribuer des colis alimentaires aux familles, en 2002. Les colis permettent ainsi à des familles en difficulté, orientées par des assistantes sociales, d’avoir moins de dépenses alimentaires et d’améliorer leur niveau de vie. 
En 2011, la décision a été prise de distribuer des colis à domicile pour les personnes isolées dans l’incapacité de se déplacer.
Le tournant dans l’histoire de La Chorba a été l’éviction du local de la Maison des Ensembles en 2003. La Chorba a alors dû arrêter ses activités de distribution pendant un an. Afin de ne pas isoler les personnes vivant dans la rue, La Chorba a alors mis en place des maraudes pour aller à la rencontre des personnes sans abri.

En 2004, La Chorba a pu s’installer dans un nouveau local au 87, boulevard Poniatowski (12e ar.), avec une véritable cuisine pour la première fois.

La Chorba a alors repris les distributions de repas chauds, dans un local couvert permettant la consommation assise des repas. Depuis 2007, La Chorba réalise cette distribution au 7-15, avenue de la Porte de La Villette, dans le local des Restos du cœur.
Depuis 2013, La Chorba a décidé de développer des actions d’insertion. Jusque-là, La Chorba embauchait des salariés en C.u.i.-C.a.e. pour favoriser l’emploi de personnes n’ayant pas travaillé depuis un certain temps.

Ainsi, depuis 2013, La Chorba propose des contrats « Premières heures » pour permettre à des personnes en situation de grande précarité de travailler dans des conditions adaptées à leur problématique personnelle.

Depuis 2015, La Chorba est un « Chantier d’insertion » et accueille chaque année 14 personnes avec lesquelles est construit un projet professionnel.
L’action d’insertion est ainsi le principal axe de développement de La Chorba depuis 2013.

La « profes­sion­na­li­sation » de La Chorba

À sa création en 1998, La Chorba était une association uniquement bénévole. En 2000, par choix l’association a bénéficié pour la première fois de salariés, au nombre de deux. Aujourd’hui, l’association compte un peu plus de : 1000 bénévoles, et 45 salariés — 30 à 35 salariés annuels en moyenne dans le cadre de ses activités d’insertion, et 13 salariés permanents.

La Chorba, fidèle à ses valeurs

20 ans après la création de l’association, les principes de celle-ci sont constants. Sa distribution de repas chauds assis est toujours ouverte à tous, que les bénéficiaires aient ou non des papiers : aucun justificatif n’est sollicité. La Chorba continue à construire ses actions à partir de la lutte contre le gaspillage alimentaire. La grande majorité des produits distribués par l’association provient ainsi de la récupération des invendus de ses partenaires dans la distribution commerciale.