Organisation des activités de l’association La Chorba

La Chorba, association de loi de 1901, s’est fondée et développée sur des valeurs motivées par les principes de partage, de diversité, de laïcité et de lutte contre la précarité. L’organisation de ses activités par articulation de situations et de fonctions est présentée ci-après.

Le bénévolat et les contrats d’insertion à La Chorba

Le bénévolat est comme il se doit la modalité essentielle des activités de l’association La Chorba.

Les activités de président de l’association, de membre du bureau, de membre du conseil d’administration, sont exclusivement bénévoles à La Chorba.

Les participants à l’administration de l’association exercent tout ou partie de leur bénévolat par cette activité d’administration de l’association.

Les salariés, membres ou non de l’association, sont pour nombre selon leur volonté également des bénévoles de l’association, dans des activités bien sûr autres que celles de leurs attributions salariales.

Les bénévoles qui ne sont pas (ou pas encore) membres de l’association, sont exactement dans la même situation de bénévolat que les bénévoles précités.

Cette égalité de situation de bénévolat n’a de limite que par le respect dû aux bénéficiaires des activités de l’association. Les bénéficiaires de l’activité humanitaire de l’association ne pourraient s’attendre à rien en l’absence d’organisation matérielle.

L’organisation matérielle des bénévoles est par nécessité assurée par les dirigeants de l’association, dont principalement au quotidien le directeur, prévu aux statuts, et un adjoint de direction depuis 2018. Les devoirs des bénévoles (y compris salariés dans leur activité volontaire bénévole) dans cette organisation pour les bénéficiaires de l’activité humanitaire, sont des devoirs volontaires plus importants que tous autres dans l’association, que ce soit envers les salariés pour la coopération volontaire, ou envers les bénéficiaires de l’action humanitaire.

De plus, les « contrats d’insertion » et de « premières heures » ne pourraient exister à La Chorba, sans le bénévolat.

Les « contrats d’insertion », « premières heures », etc. selon possibilités réglementaires successives, permettent également le service des bénéficiaires.

Ainsi, les activités humanitaires de La Chorba bénéficient de :

— 14 salariés en « chantier d’insertion », dont 12 participent à la préparation et à la distribution des repas chauds à la Porte de La Villette, et des colis alimentaires, ainsi qu’à l’entretien des équipements et des locaux, et dont 2 sont chauffeurs-livreurs ;

— De 15 à 20 salariés en contrat « premières heures » qui participent à la préparation et à la distribution des repas chauds à la Porte de La Villette, et des colis alimentaires, ainsi qu’à l’entretien des équipements et des locaux.

Ces salariés bénéficiaires, se rendant au service d’autres bénéficiaires, impliquent la disposition de salariés permanents professionnels à ce propos :
• Accompagnement socio-administratif ;
• Accueil, accompagnement et orientation.

Ces salariés en insertion s’ajoutent ainsi aux :

150 bénévoles précités qui rendent possibles les différentes actions et permettent leur bon déroulement.

Ces bénévoles apportent des compétences qu’ils ont pu développer dans leur parcours professionnel comme pour l’aide au retour à l’emploi, une écoute sociale forte, l’insertion et l’accompagnement des personnes en situation de précarité, nous permettant sans cesse de nous améliorer.

Le salariat d’organisation et développement
exerçant aussi bénévolat selon volonté

La complexité y compris légale de coordination, développement, conception des actions se complétant entre elles de l’association : Distribution de repas chauds · Colis alimentaires · Colis à domicile · Maraudes · Insertion professionnelle · Lutte contre le gaspillage · Partenariats nécessaires · etc., ainsi que le nombre de bénévoles et bénéficiaires de contrats d’insertion correspondant à ces actions, présente une nécessité de direction salariée et d’équipe de professionnels, assurant la permanence des actions, leur pertinence au quotidien, et la continuité du respect et des compétences dus aux bénéficiaires d’action humanitaire.

Selon cette nécessité, l’association est dotée d’un Directeur, prévu aux statuts, et d’un Adjoint de direction depuis 2018. Ceux-ci ont, avec le président, autorité d’organisation de la coopération volontaire des bénévoles, des membres et des salariés. Le directeur est un des membres fondateurs de l’association, laquelle ne disposait d’aucun salarié pendant les premières années de son activité intense : par la suite, l’accroissement des actions et responsabilités de l’association a conduit ce membre fondateur à se consacrer entièrement à l’association.

L’association présente sous cette direction :


Les organes bénévoles de l’association et les fonctions individuelles bénévoles dans l’association

Le Conseil d’administration et le Bureau


Le Conseil d’administration se trouve composé de membres présentant des profils professionnels et d’expérience complémentaires très variés. Ces membres de l’association exercent tout ou partie de leur bénévolat par leur activité au Conseil d’administration.

Actuellement (2018) le Conseil d’administration et, par suite, le Bureau, ne comportent aucun salarié, alors que ceci n’est en rien exclu, ni par la loi, ni par les statuts (qui en limitent cependant la proportion potentielle parmi les membres du Conseil). Le Conseil d’administration « surveille notamment la gestion des membres du bureau et a toujours le droit de se faire rendre compte de leurs actes » (statuts). Dès lors, les statuts n’autorisent pas que des membres du Conseil d’administration soient chargés de « fonctions exécutives » dans l’association dans sa globalité : des désignations de membres du Conseil à des fonctions spécifiques de leur compétence, ne concernent que l’activité strictement interne du Conseil d’administration, et en rien les « simples » bénévoles, les « simples » membres, ni les salariés (lesquels peuvent présenter ces trois qualités). Les membres du Conseil d’administration, dotés d’office par les statuts de compétence de contrôle, ont, lorsqu’ils sont désignés à des fonctions spécifiques de leur compétence, compétence d’enquérir dans toutes les circonstances et de faire rapport au Conseil, à l’exclusion de toute activité exécutive.

Le Conseil d’administration comporte un Bureau, qui lui permet d’appréhender les problématiques de fond, d’anticiper les décisions d’activité essentielles et de prendre le recul nécessaire sur les difficultés rencontrées dans les activités de l’association. Le Conseil d’administration et tout particulièrement le Bureau sont ainsi à l’origine des grandes évolutions de l’association, comme notamment le choix de développer des actions d’insertion.

Les échanges entre le Bureau et la Direction prévue aux statuts sont constants. Ces échanges soutiennent l’effectivité d’organisation et développement ajustés aux difficultés de ceux-ci. Le Directeur prévu aux statuts est constamment entendu sans limitation de propos en Conseil d’administration et Bureau, afin de prévenir toute théorisation éventuelle inadaptée au respect dû aux bénéficiaires d’actions sociales et humanitaires, et, par là, aux salariés notamment, qui en supportent la charge d’organisation et développement au quotidien. La pertinence des activités du Conseil d’administration et du Bureau en dépendent.

Les membres du Bureau


Président : Gauthier Faivre
Vice-président : Patrick Berjon
Vice-président en charge de la communication : Nicolas Paliod
Trésorier : Mounir Aris
Vice-trésorier : Fatima Raïk
Secrétaire : Isabelle de Saint Sernin
Vice-secrétaire en charge de la communication : Nebia Tahar

Le Directeur dont la fonction est prévue aux statuts, Khater Yenbou, participe régulièrement aux travaux du Bureau, ainsi que du Conseil d’administration, ainsi que précisé ci-avant ; ainsi que le plus souvent l’Adjoint de direction, Usman Ishaq.

Les fonctions individuelles bénévoles dans l’association


Par mise en œuvre directe essentielle des dispositions de l’article 1er de la loi du 1er juillet 1901 prescrivant la nature d’association, de « simples » membres sont le cas échéant constatés par leurs devoirs légaux de membres — il ne s’agit pas de « nominations » —, par le Président et par le Directeur prévu aux statuts, conjointement, exercer des fonctions identifiées dans l’association, selon leurs titres établis ou reconnus par l’État et leur expérience professionnelle. Actuellement (2018), tel est le cas par désignation par surcroît « en Conseil d’administration » (le Conseil d’administration entendu) du 13 novembre 2018, s’agissant de : « Développeur Web » ; et de : « Assistant juridique du président et du directeur ». Pour illustration, la présente teneur de page du site de l’association a reçu l’approbation de cet assistant juridique.