Pourquoi l’activité d’insertion professionnelle ?

Notre seule volonté de nous inscrire dans des programmes de distribution alimentaire, action historique de l’Association, ne saurait être une fin en soi. Nous rencontrons, en effet, régulièrement des bénévoles et des bénéficiaires en demande. Ils souhaitent pouvoir intégrer une structure dont ils partagent les valeurs et où ils trouvent un environnement attentif et capable de s’adapter à leur rythme, à leurs contraintes et à leurs problématiques.
 




L’histoire de l’insertion à La Chorba


De fait, progressivement et depuis plus de dix ans, nous avons embauché des personnes en contrats aidés. Les premiers contrats, C.u.i.-C.a.e. et Emploi Tremplin, ont compté parmi nos effectifs depuis 2000.

Cette action d’insertion, bien qu’initialement gérée de manière artisanale, a rapidement enregistré des réussites. Sur les trois premiers contrats aidés établis, deux ont eu des sorties dites « positives », c’est-à-dire que les personnes ont quitté l’association pour des contrats C.d.i., C.d.d., ou pour entreprendre une formation qualifiante.

D’une réflexion commune, pour aider sur le plus long terme les bénévoles et les bénéficiaires que nous rencontrons, nous avons souhaité développer cette action d’insertion.

Depuis 2013, nous nous sommes inscrits dans deux dispositifs qui nous permettent de donner une nouvelle dimension à cette démarche. Cette même année, nous signons notre première convention dans le cadre du dispositif « Premières Heures ». En 2015, nous inaugurons notre Chantier d’Insertion de restauration collective.


L’accompagnement de nos salariés en insertion


Dans ce cadre, l’accompagnement de nos salariés sur les deux dispositifs est réalisé par une conseillère en insertion professionnelle, une responsable R.h. et une bénévole ancienne directrice d’un cabinet de conseil R.h. et outplacement. En 2016, La Chorba compte ainsi plus de 30 salariés en insertion.

Le dispositif « Premières Heures »


Ce dispositif, encadré par la Mairie de Paris, permet à des personnes éloignées de l’emploi de reprendre progressivement pied dans la vie active. De 2 heures à 26 heures par semaine maximum, le bénéficiaire peut travailler à son rythme, avec une évolution adaptée à ses contraintes.

Initié depuis octobre 2013, la souplesse du dispositif nous a notamment permis de travailler avec des personnes rencontrées dans la rue, au cours des maraudes, et avec des personnes bénéficiaires du R.s.a. et en grande précarité notamment face au logement.

Chaque personne accompagnée est suivie par un professionnel de l’insertion soit salarié, soit bénévole). Cet accompagnement régulier et personnalisé permet de suivre et d’orienter au plus près nos salariés dans ce dispositif.

Cela se concrétise régulièrement par des sorties positives, au sein de notre chantier d’insertion essentiellement.

L’A.c.i. « Atelier et Chantier d’Insertion » Restauration



Les autres contrats aidés et dispositifs d’insertion : C.u.i.-C.a.e., Emploi Tremplin, Emploi d’Avenir, Services Civiques, Tig, …


Dans le cadre de notre action d’insertion, nous souhaitons aller au-delà de nos engagements officiels. Nous voulons nous rapprocher toujours plus des personnes pour qui l’accès à l’emploi s’avère difficile. La diversité des contrats disponibles nous permet ainsi d’accueillir dans nos effectifs des personnes aux profils et parcours variés et ayant des aspirations propres à chacun. Cela est une véritable source d’enrichissement pour l’association. Forts de ces rencontres, nous grandissons aussi à leur côté. Les profils accueillis vont ainsi du jeune actif et dynamique en recherche d’une expérience humaine, à travers le service civique et les emplois d’avenir, à la personne ayant déjà une riche expérience professionnelle derrière elle, en C.u.i.-C.a.e.

Des dispositifs multiples pour une réinsertion durable

Tous ces dispositifs nous permettent de proposer une réponse adaptée aux besoins variés des personnes qui nous font confiance.

Le lien établi entre ces parcours conduit à une évolution progressive de l’accompagnement, en fonction du rythme de chacun et de ses envies. Cela nous a déjà permis par le passé d’accompagner des sans-abri rencontrés en maraude vers une réinsertion durable. C’est le point de rencontre de nos actions : étendre et transformer notre aide ponctuelle vers un accompagnement sur du long terme, à travers l’insertion. C’est ainsi que l’ensemble prend tout son sens.

Toutes ces rencontres sont des satisfactions qui nous rappellent quotidiennement que la lutte pour les personnes mène toujours à des réussites encourageantes et gratifiantes pour chacun.